Archives pour la catégorie Serrement de coeur

Cri du coeur

Jamais, mon amour ne quittait la maison sans m’embrasser en me susurrant un « je t’aime » amoureux, pénétrant, soupirant un feu brûlant… Ce matin là ne ferait pas exception. J’ouvrais les yeux doucement, timidement; il était assis là, de mon côté du lit, à me regarder intensément, épris, avec admiration, vénération peut-être, transi de peur… Et moi, saisie, […]

Lire La suite

Lettre ouverte à Slimane Nebchi

Je ne suis habituellement pas une fan zélée de célébrités, ni même une admiratrice enthousiaste d’artistes français!  Une dame n’est pas fana, que cela induirait-il en terme d’accessibilité lorsqu’assurément il s’agit d’un état qui dévaste un arcane, le fruit précisément de tant de sacrifices… Et pourtant, je n’eus d’autre choix que de contrevenir à cette […]

Lire La suite

Pourquoi renonce-t-on?

On aime, on est sensibles souvent, à ceux qui nous aiment déjà en amont, comme emportés par un mouvement, celui -puissant- de toute la considération, parfois l’affection, l’admiration ou la passion qui nous sont portées. Lui, j’avais choisi de l’aimer, au premier instant, sans même que nous ne soyons prédestinés, sans même qu’il ne m’ait […]

Lire La suite

Consensus ou pas!

Moykhel Toyves! Non merci! לא תודה Consternation… Je sais qu’il est midi, mais je ne peux rien avaler, j’ai comme qui dirait la nausée! J’ai tenté de m’amadouer, je me suis répétée : « Charlotte, shut, tais-toi, tu n’as pas assez d’ennemis comme ça? » Mais bon, finalement, le consensus, l’aliénation, les « .on »s, […]

Lire La suite

Dans la peau d’une femme

Je crois que je n’ai jamais été aussi femme! Ainsi, je n’ai jamais été aussi inébranlable, invincible ou a minima résolument convaincue; je n’ai jamais été aussi vulnérable, sensible, si facilement vaincue… Fragilité ton nom est femme, Shakespeare n’alléguait-il pas? Pourtant Dieu tout puissant lui-même chancelle face à elle. C’est habité par cette ambiguïté que […]

Lire La suite

Le premier jour du reste de sa vie…

Ce jour-là, je ne me doutais pas que mon appétit pour la vie changerait à l’effet d’autant de brutalité. L’heure n’est donc pas à la réthorique, ni à la figure stylistique, vous me pardonnerez. Il était à peu près quatorze heures quand mon collaborateur posa ses bagages dans ma modeste demeure, empruntée pour mes congés. […]

Lire La suite

Dictateurs!

Pourtant ce matin avait bien commencé, le soleil brillait, un matin de printemps tout ce qu’il y a de plus charmant, vous voyez? C’était évidemment sans compter sur le quotidien tenant rituellement compagnie à mon thé… A la Une : – Après l’éviction -de son volition- de plus de 4000 magistrats soupçonnés d’appartenir à l’opposition, […]

Lire La suite

Pervers!

La séduction -de tout temps- fut affaire de manipulation. Pour autant, faut-il être résolument pervers pour réprouver l’immense affection que -sincère- l’on éprouvait pourtant! A-t-il formulé le voeu de faire cesser l’intense battement de coeur qui -devenant pénible- le bousculait? Espérait-il se défendre d’une douleur possible? Cette flamme -qui eut l’allure d’un amour et se […]

Lire La suite

Dites-moi si je me Trump!

J’aime attendre que passe un temps équivalent à celui que nous estimons indispensable pour s’assurer d’une digestion efficace avant de m’exprimer sur un sujet de masse. C’est préférable… Puis, quand la fontaine est tarie, même la chienne y chie… Ce n’est pas vilain, c’est un proverbe italien! Il convient donc d’abord que je redevienne tendre […]

Lire La suite

A l’épreuve de la conscience

Ah bon? On a trouvé une épreuve qui t’afflige, qui te fige au moins un peu? Mais non, sois courageux, ce n’est pas douloureux, ce n’est que ton imagination, une fausse information qui abreuve ton cerveau en quête de repos. Relève-toi, l’oisiveté c’est pêché! Cesse donc d’être ta propre punition! Voilà la preuve que tu […]

Lire La suite