Cri du coeur

Jamais, mon amour ne quittait la maison sans m’embrasser en me susurrant un « je t’aime » amoureux, pénétrant, soupirant un feu brûlant… Ce matin là ne ferait pas exception. J’ouvrais les yeux doucement, timidement; il était assis là, de mon côté du lit, à me regarder intensément, épris, avec admiration, vénération peut-être, transi de peur… Et moi, saisie, […]

Lire La suite

Lettre ouverte à Slimane Nebchi

Je ne suis habituellement pas une fan zélée de célébrités, ni même une admiratrice enthousiaste d’artistes français!  Une dame n’est pas fana, que cela induirait-il en terme d’accessibilité lorsqu’assurément il s’agit d’un état qui dévaste un arcane, le fruit précisément de tant de sacrifices… Et pourtant, je n’eus d’autre choix que de contrevenir à cette […]

Lire La suite

Pourquoi renonce-t-on?

On aime, on est sensibles souvent, à ceux qui nous aiment déjà en amont, comme emportés par un mouvement, celui -puissant- de toute la considération, parfois l’affection, l’admiration ou la passion qui nous sont portées. Lui, j’avais choisi de l’aimer, au premier instant, sans même que nous ne soyons prédestinés, sans même qu’il ne m’ait […]

Lire La suite

Sans étiquette!

Je me suis toujours demandée d’où provenait cette nécessité de l’atour, cette infinie pauvreté d’étiqueter l’ensemble des relations, des situations, des émotions, des accessions que nous tissions, vivions, souffrions ou dont nous nous flattons? Ne sommes-nous admis à aimer que lorsque nous nous conformons à un mode, à un code social ou filial déterminé? Quelle […]

Lire La suite

Consensus ou pas!

Moykhel Toyves! Non merci! לא תודה Consternation… Je sais qu’il est midi, mais je ne peux rien avaler, j’ai comme qui dirait la nausée! J’ai tenté de m’amadouer, je me suis répétée : « Charlotte, shut, tais-toi, tu n’as pas assez d’ennemis comme ça? » Mais bon, finalement, le consensus, l’aliénation, les « .on »s, […]

Lire La suite

Le mal du siècle!

Jeudi dernier, comme une fois par une des douze divisions de l’année pour tenter de progresser, je suis allée m’installer sur le canapé de mon analyste, cet homme de génie, tant instruit et si pertinent, aussi scrupuleusement perfectionniste que résolument anti-dogmatiste : « Monsieur, suis-je une emphatique compulsive? » « Oui, irrésistiblement! » s’écria-t-il quasiment optimiste. Face à ma moue […]

Lire La suite

Dans la peau d’une femme

Je crois que je n’ai jamais été aussi femme! Ainsi, je n’ai jamais été aussi inébranlable, invincible ou a minima résolument convaincue; je n’ai jamais été aussi vulnérable, sensible, si facilement vaincue… Fragilité ton nom est femme, Shakespeare n’alléguait-il pas? Pourtant Dieu tout puissant lui-même chancelle face à elle. C’est habité par cette ambiguïté que […]

Lire La suite

Le premier jour du reste de sa vie…

Ce jour-là, je ne me doutais pas que mon appétit pour la vie changerait à l’effet d’autant de brutalité. L’heure n’est donc pas à la réthorique, ni à la figure stylistique, vous me pardonnerez. Il était à peu près quatorze heures quand mon collaborateur posa ses bagages dans ma modeste demeure, empruntée pour mes congés. […]

Lire La suite

« Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait… »

« La critique, art aisé, se doit d’être constructive » enseignait Boris Vian Voici une proposition pleine de bon sens, façonnée d’évidences, à vertu salutairement abrogatoire, qui saute à ma mémoire avant de vous livrer ces quelques pensées… Notre nouveau Président de la République -à qui l’on prête d’opportunité de vives ressemblances physiques avec l’auteur de l’Arrache-coeur- […]

Lire La suite

Dictateurs!

Pourtant ce matin avait bien commencé, le soleil brillait, un matin de printemps tout ce qu’il y a de plus charmant, vous voyez? C’était évidemment sans compter sur le quotidien tenant rituellement compagnie à mon thé… A la Une : – Après l’éviction -de son volition- de plus de 4000 magistrats soupçonnés d’appartenir à l’opposition, […]

Lire La suite