Sans étiquette!

Je me suis toujours demandée d’où provenait cette nécessité de l’atour, cette infinie pauvreté d’étiqueter l’ensemble des relations, des situations, des émotions, des accessions que nous tissions, vivions, souffrions ou dont nous nous flattons? Ne sommes-nous admis à aimer que lorsque nous nous conformons à un mode, à un code social ou filial déterminé? Quelle […]

Lire La suite

Consensus ou pas!

Moykhel Toyves! Non merci! לא תודה Consternation… Je sais qu’il est midi, mais je ne peux rien avaler, j’ai comme qui dirait la nausée! J’ai tenté de m’amadouer, je me suis répétée : « Charlotte, shut, tais-toi, tu n’as pas assez d’ennemis comme ça? » Mais bon, finalement, le consensus, l’aliénation, les « .on »s, […]

Lire La suite

Le mal du siècle!

Jeudi dernier, comme une fois par une des douze divisions de l’année pour tenter de progresser, je suis allée m’installer sur le canapé de mon analyste, cet homme de génie, tant instruit et si pertinent, aussi scrupuleusement perfectionniste que résolument anti-dogmatiste : « Monsieur, suis-je une emphatique compulsive? » « Oui, irrésistiblement! » s’écria-t-il quasiment optimiste. Face à ma moue […]

Lire La suite

Dans la peau d’une femme

Je crois que je n’ai jamais été aussi femme! Ainsi, je n’ai jamais été aussi inébranlable, invincible ou a minima résolument convaincue; je n’ai jamais été aussi vulnérable, sensible, si facilement vaincue… Fragilité ton nom est femme, Shakespeare n’alléguait-il pas? Pourtant Dieu tout puissant lui-même chancelle face à elle. C’est habité par cette ambiguïté que […]

Lire La suite

Le premier jour du reste de sa vie…

Ce jour-là, je ne me doutais pas que mon appétit pour la vie changerait à l’effet d’autant de brutalité. L’heure n’est donc pas à la réthorique, ni à la figure stylistique, vous me pardonnerez. Il était à peu près quatorze heures quand mon collaborateur posa ses bagages dans ma modeste demeure, empruntée pour mes congés. […]

Lire La suite

« Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait… »

« La critique, art aisé, se doit d’être constructive » enseignait Boris Vian Voici une proposition pleine de bon sens, façonnée d’évidences, à vertu salutairement abrogatoire, qui saute à ma mémoire avant de vous livrer ces quelques pensées… Notre nouveau Président de la République -à qui l’on prête d’opportunité de vives ressemblances physiques avec l’auteur de l’Arrache-coeur- […]

Lire La suite

Dictateurs!

Pourtant ce matin avait bien commencé, le soleil brillait, un matin de printemps tout ce qu’il y a de plus charmant, vous voyez? C’était évidemment sans compter sur le quotidien tenant rituellement compagnie à mon thé… A la Une : – Après l’éviction -de son volition- de plus de 4000 magistrats soupçonnés d’appartenir à l’opposition, […]

Lire La suite

2017

Voilà, on y est… Pour tout vous dire, j’étais en train d’écrire sur un tout autre sujet -l’objet de mes affections et de mes afflictions, j’ai nommé l’amour- quand soudain je me suis souvenue d’un engagement envers certains de mes lecteurs que je n’ai guère encore tenu : vous faire partager mes appréciations quant aux […]

Lire La suite

Pervers!

La séduction -de tout temps- fut affaire de manipulation. Pour autant, faut-il être résolument pervers pour réprouver l’immense affection que -sincère- l’on éprouvait pourtant! A-t-il formulé le voeu de faire cesser l’intense battement de coeur qui -devenant pénible- le bousculait? Espérait-il se défendre d’une douleur possible? Cette flamme -qui eut l’allure d’un amour et se […]

Lire La suite

Dites-moi si je me Trump!

J’aime attendre que passe un temps équivalent à celui que nous estimons indispensable pour s’assurer d’une digestion efficace avant de m’exprimer sur un sujet de masse. C’est préférable… Puis, quand la fontaine est tarie, même la chienne y chie… Ce n’est pas vilain, c’est un proverbe italien! Il convient donc d’abord que je redevienne tendre […]

Lire La suite